La maîtrise des risques professionnels est un enjeu à la fois pour les hommes, l'entreprise et la société. Si les accidents du travail et les maladies professionnelles ont un coût, la prévention est un investissement.


Les enjeux économiques En 2004, les accidents du travail et maladies professionnelles ont entraîné: le versement de 6 719 millions d'euros aux victimes, la perte d'environ 48 millions de journées de travail (ce qui équivaut à la fermeture d'une entreprise de plus de 130 000 salariés pendant 1 an). Pour l'entreprise, de nombreux autres coûts qualifiés d'"indirects" viennent s'ajouter aux cotisations, par exemple: temps passé pour secourir la victime, temps passé pour les formalités, perturbation du personnel avec baisse de la productivité et de la qualité, casse de matériels, délais de production allongés, voire arrêt de la production, dégradation de l'image de l'entreprise. Cette démarche entraîne des modifications qui rendent l'entreprise plus sûre, mais aussi plus performante et plus compétitive. Les enjeux sociaux Le champ de la santé et de la sécurité au travail constitue un lieu privilégié de dialogue social. La mise en place d'une politique de maîtrise des risques est, pour l'entreprise, l'occasion de renforcer et de renouveler le dialogue avec son personnel : En fédérant ses salariés autour d'un projet commun ; les salariés étant à la fois acteurs et bénéficiaires de cette politique, En reconnaissant le rôle majeur de chacun dans ce projet, en améliorant les conditions de travail des salariés.